Que faire si je constate que ma poitrine est trop congestionnée?

Lorsque le mécanisme de production de lait commence, mais pour une raison quelconque, il ne se vide pas efficacement, un engorgement pathologique ou une pléthore («poitrine comme la pierre») a lieu. Cela peut entraîner une douleur intense chez la mère, une hypersensibilité, de la fièvre et des difficultés dans la prise du bébé, car l'aréole est si tendue en raison d'une pression excessive que le bébé ne peut pas fixer correctement sa bouche.

Comme recommandé par l' Association espagnole de pédiatrie, la meilleure façon d'éviter cette situation est de commencer l'allaitement le plus tôt possible après l'accouchement et de suivre les trois points fondamentaux de l'allaitement:

1. Allaitement à la demande, flexible et sans restriction.

2. Évitez les interférences avec les tétines, les sucettes, les biberons et les glucosérums.

3. Positionner et corriger la technique d'allaitement.

Si un engorgement pathologique se produit toujours, voici quelques conseils pour éviter une surpression :

  • Mettez fréquemment le bébé au sein : l'enfant est le meilleur tire-lait, et l'aspiration à la demande favorise une bonne vidange du sein. Passez en revue la technique avec la sage - femme pour vous assurer que l'adhérence du bébé est adéquate. S'il y a une zone durcie, adoptez une posture dans laquelle la mâchoire du bébé repose dessus, car la vidange est plus complète.
  • Chaleur locale : avec une douche à l'eau tiède, et appliquer des chiffons imbibés d'eau tiède ou une bouillotte sur la poitrine. Il est important que la chaleur soit indirecte, car l'application de chaleur directe peut enflammer davantage la peau, ce qui aggrave la situation.
  • Masser la poitrine : un massage doux, suivant la direction «nord-sud», comme lisser la poitrine vers le mamelon et l'aréole. Il est préférable d'appliquer la chaleur en premier et de masser plus tard.
  • Si tout ce qui précède n'a pas été efficace, nous pouvons utiliser un tire-lait pour relâcher la pression. Ne jetez jamais le lait, même le colostrum: c'est de l'or liquide pour le bébé, et nous pouvons l'offrir entre deux prises avec une cuillère.
  • Anti-inflammatoire : l'inconfort et la douleur peuvent être facilement soulagés avec un analgésique ou un anti-inflammatoire, car pratiquement tous ces médicaments sont compatibles avec l'allaitement. Si vous avez des questions, vous pouvez consulter le site Internet sur l'allaitement maternel et les médicaments créé par le Dr José María Paricio (www.e-lactancia.org).

Recommandé